Mes AS et leurs moments

Tu seras une femme, ma fille… Relation mère/enfant…Fille

1268823_186489578200211_1299225612_o

Après les difficultés  de devenir maman… Il y a celle d’être maman.

Chercher un modèle m’avait paru une évidence, mais je ne voulais surtout pas être comme ma mère, j’aurais aimé ne pas prendre le risque d’aller à l’opposer, je cherche indéfiniment la relation mère-fille qui pourrait convenir à ma fille.

Et puis elle grandit, sans que je sache exactement comment m’y prendre…

Parce que, je me demande ce que ça fait d’avoir des câlins à volonté…

Je me demande ce que ça fait d’entendre régulièrement des « je t’aime », d’avoir le droit de parler,vraiment…

Je me demande ce que ça fait d’être prise souvent en photo et d’entendre  » tu es belle »

Je me demande parfois, si ça apporte vraiment quelque chose, sous prétexte que ça m’a manqué de ne pas recevoir cela…

Je n’arrive pas à imaginer à quel point elle m’aime fort… Si je suis si importante que ça. Je me dis souvent que je ne suis pas à la hauteur.

J’ai retrouver un vieux journal intime, je devais avoir 10 ans quand j’ai écrit, ce que j’ai lu m’a évidement arracher le cœur…

Je rêvais de regarder un joli dessin animés love dans les bras d’un de mes parents, avec un plaid tout doux… C’était un de mes rêve.

Ma fille… Est-ce que je t’apporte ce qu’il faut?

TU SERAS UNE FEMME, MA FILLE.
Si tu peux voir mourir une grande histoire d’amour
Sans refermer ton cœur pour qu’il aime à nouveau,
Ou te savoir trahie, sans trahir à ton tour,
T’en aller pour voler plus haut ;
Si tu peux tout donner sans te perdre pourtant,
Si tu peux être douce sans jamais te soumettre,
Apprécier, célébrer, admirer ton amant, sans jamais faire de lui ton maître ;
Si tu peux ignorer les langues de vipères
Les jalouses, les méchantes occupées à médire
Et entendre derrière leurs discours de mégères, un mystère à n’en plus finir ;
Si tu peux être belle sans jamais être fière, faire de ta vérité, l’essence de ta beauté ;
Si tu peux préserver un peu de ton mystère, ne pas tout dire ni tout livrer ;
Si tu sais accueillir et ouvrir ta maison, sans jamais t’entourer de quelque vaine cour,
Aimer à la folie pour trouver la raison
Parler sans n’être que discours ;
Si tu peux être pure sans jamais être sage,
Si tu peux être forte sans refermer ton cœur,
Si tu sais être tendre , si tu sais être orage, sans jamais faire reines tes humeurs ;
Si tu peux affronter le temps sans faire naufrage,
Sans te sentir déchue ni même destituée,
Si tu trouves ton chant au plein cœur de chaque âge
Quand les autres s’abîment à le nier
Alors, Reines et Déesses, Vénus et Madones
Te feront révérence et seront ta famille
Et tu te trouveras dans l’amour que tu donnes,
Tu seras une femme, ma fille.

~ Fabienne Marsaudon (inspiré par le poème de Rudyard Kipligng)

Merci le groupe Femmes qui courent avec les loups pour cette belle inspiration

Et je rajouterais… Sache conserver une liberté de penser, ne te soumet pas à celle de ton partenaire si un jour, tu décides d’en avoir un. Je trouve ça si triste, de vouloir à tout prix être ensemble contre des gens, pour sentir que l’on va de l’avant… Avoir besoin de trouver les autres moins bien  pour se sentir meilleur, et surtout avoir besoin d’être meilleur. Mieux la vivre cette jolie vie…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Tu seras une femme, ma fille… Relation mère/enfant…Fille »

  1. Ton texte m’a beaucoup touché, j’ai envie de te dire que le simple fait que tu te demandes si tu es une bonne mère montre que tu en es une et je suis sûre que ta fille le sait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s