AS

Débat d’articles

Hier dans la matinée, je reçois comme souvent un article ou deux a lire dans ma boite mail. Je lis l’article avec intérêt dans le meilleur des cas mais cela dépend de  la disponibilité.

Donc, j’ai reçu CELUI-CI . Une vision de « l’éducation a la française » par une américaine qui vit en france, et qui s’étonne de certaines differences. Je me suis demandé, qui fréquente t-elle? Dans quel milieu vit-elle le plus souvent pour en tirer ses conclusion. Il est évident qu’une partie est comment dire… Cliché? la preuve le titre de son premier livre :  » les françaises ne grossissent pas »  😉 Mais cela m’a permis de me souvenir de la vision que j’avais ( en tant que baby-sitter, il y a 15 ans ) lorsque je travaillais chez les « français ».

Née dans un autre pays européen, ou les choses étaient très differentes tout en étant très similaires! J’avais une vision des choses, de par mon âge et mon inexpérience, de par les discours autour de moi, de par mes parents et leurs amis qui parlait des habitudes étranges de ces mères françaises.

Tout d’abord, j’ai découvert une bibliothèque de parents, dans une des familles ou je passais beaucoup de temps avec leurs enfants, ils avaient des livres sur la grossesse, l’éducation et même sur l’alimentation  des enfants! Des livres sur pleins de choses! comment les occuper, quels jeux pour quel âge!!! j’étais épatée de savoir que cette mère lisait des bouquins écrit par des pédopsy! Je me disais qu’ils devaient être super intelligent ces gens là! Que c’était le secret pour faire de nos enfants des adultes serein  Ou alors tellement intellos, qu’ils avaient besoin de lire des manuels sur l’instinct, sur ce que des millions d’humain on fait jusqu’à présent sans avoir besoin de livre! Mais quelle abération, c’est pas juste l’amour qui nous permet de tout gérer…? On doit apprendre a être parent?

Ensuite, l’histoire de la sieste ( réf au sketch, de Djamel ) Je pensais qu’ils voulaient que je mette l’enfant a la sieste l’après midi, parce qu’il avait mal dormi la nuit, mais s’il avait bien dormi la nuit, pourquoi le recoucher? Moi ça ne me dérangeais pas de m’en occuper! Ils voulaient garder l’habitude pour être tranquilles le week end?qu’il prenne le rythme? Je ne comprenait pas l’importance, par chez moi, la sieste n’était obligatoire, et donc souvent on voit les parents sortir en voiture ou en poussette pour les endormir et pouvoir ensuite faire autre chose pendant leur sieste! Mais on ne les couche pas au lit comme ça! Les nuits sont un cauchemard, mais c’est normal, un bébé ne fait pas ses nuits avant fort longtemps! En france il y a un plus le respect du rythme. Ce qui permet effectivement d’éviter ce qui est cité dans l’article :

« D’autres passages laissent pantois, comme celui où elle s’extasie devant le fait que les bébés en France font leurs nuits vers deux ou trois mois. Explication : les parents ne se jettent pas sur le berceau dès leur premier cri, ce qui permet au nouveau-né d’apprendre à se rendormir. Ou encore : les enfants français prennent quatre repas par jour, goûter inclus, ils ne grignotent pas toute la journée. Enfin : quand un parent français dit « non », son enfant ne va pas commencer à négocier, il écoute parce que son parent a de l’autorité. Impressionnant, en effet ! »

Les activités extra scolaires… Je pensais qu’on inscrivait seulement les enfants qui avaient un talent! ( j’ai passer des années a demander des cours a mes parents et ils m’ont expliqué des centaines de fois, qu’ils n’allaient pas dépenser des sous dans un truc pareil, que si j’avais vraiement un don ou un talent ça se saurais! )

Ho, et une des attitudes française qui me faisait très peur petite… Les parents français, laissent leurs enfants a des inconnus ( qu’ils payent ) pour aller a un MARIAGE!!!! Oui, ils vont a des mariages sans leurs enfants! Ils vont au restaurant sans leurs enfants! Ils font pleins de choses sans leurs enfants! J’avais peur que mes parents se mettent a faire ça aussi… Je ne comprenait pas pourquoi ces parents  s’amusaient en absence de leurs enfants. Et pourquoi cette manie de vouloir les rendre indépendants? Par chez moi, c’est l’inverse, le but est que les enfants restent le plus possible! Et certains  parents aiment  décider a leurs place jusqu’a assez tard, un passage de l’article m’a sacrément fait tilter, je ne connaissais pas le terme de parents hélicoptère :

Le terme consacré en anglais est « parents hélicoptère ». La fiche Wikipédia décrit le phénomène ainsi : des parents qui tournent sans cesse au-dessus de la tête de leur progéniture, telles les pales d’un hélicoptère. Et ce, jusqu’à l’âge adulte puisqu’il peut arriver que ces hyper-parents aillent négocier les augmentations salariales de leurs enfants.

Mais enfant, il y avait aussi des choses que j’enviais… Les parents qui lisaient des livres ou même qui en offrait a leurs enfants. Qui les emmennaient a des spectacles de marionnettes  ou au cinéma et il y’en avait même qui jouait a des jeux de société…

Evidement, j’ai divers  livres sur la grossesse, l’éducation, l’alimentation et la créativité. Mes enfants ont eu et ont  le droit a la sieste , ils ont une baby-sitter qui vient parfois, pour que nous puissions sortir entre grand! Ils ont des livres et on leur lis des histoires, ils ont des jeux de société et nous jouons avec eux. Nous faisons des ateliers créatifs ( papier, gommettes, peinture etc… Et ils font ce qu’ils veulent puisqu’il faut libérer la créativité!!! ) Le plus grand a le droit aux activités sportives, on verra par la suite, car tout les enfants en même temps c’est un sacré budget.

Mon époux, le papa,mon mari, mon homme ma moitié… Je ne sais jamais comment dire, faut que le trouve un surnom! Est français, j’ai donc souvent le droit au fameux  » ha! tu vis a la française quand même » Je sais aussi que les choses changent et qu’il y aura des évolutions en france comme ailleurs… Je me demande aussi, si c’est pas une sacrée richesse d’avoir déjà  » deux  » versions 🙂

Il n’empêche que tout les parents n’ont pas cette fameuse bibliothéque, et que beaucoup s’en tire haut la main! D’autre n’ont pas le temps de faire autant de choses avec leurs enfants, mais quand ils sont présent ils le sont vraiment… Chaque famille trouve son équilibre et fait pour le mieux.

Pour finir, en revenant sur l’article , ils terminent par une explication de Caroline Thompson, une psychologue pour enfant basée à Paris mais née aux Etats-Unis et dont le père est anglais :

« Les femmes françaises ne se définissent pas comme des mères, et ne veulent pas être définies comme telles. Face à son enfant qui tape sur un piano, une mère anglo-saxonne se dirait “qu’est-ce que mon enfant ressent ?” là où une mère française se demanderait “qu’est-ce que je ressens ?”. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s