AS

On s’arrête quand?

D’avoir envie,  de petits coups de pieds dans le ventre?

Pourtant cette fois-ci, j’ai envie de penser a autre chose , et j’aimerais avoir une vie professionnelle a mi-temps, parce que quand même j’aime beaucoup m’occuper des miens, et j’aimerais aussi quelque chose ou je puisse m’investir et faire travailler mes neurones… Me valoriser, et être fière de moi, pour que les enfants le soient a leur tour.

Mais dès que je vois un bidon tout rond, un petit nouveau né dans une écharpe coller contre sa maman, toutes mes envies d’autres chose s’envolent et je donnerais tout pour ressentir a nouveau cette sensation de chaleur et ces émotions si fortes et inexplicables que l’on ressent.

Mais pour moi, avoir un bébé dans le ventre représenterais le 4eme… Et oui quand même, je n’ai jamais rencontrer de famille nombreuse qui le regrettent… Mais est-ce possible d’admettre une telle chose?

Je crois que c’est une drogue, une dépendance… Sentir cette odeur de nouveau né,l’intérieur de nous même, ça reste inexplicable , terriblement  effrayant, nos émotions sont mise a nu, parfois on ne se contrôle pas, ou a l’inverse on n’exprime rien… Mais on le vit

J’en aurais donc jamais assez de le vivre?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s